FONDATION POUR LA RECHERCHE NUOVO-SOLDATI
BOURSES de RECHERCHE en CANCÉROLOGIE

separation line
Imprimer cette page
english

Lauréats 2010 - 2011

Dre Florence Huguet

Titre du projet: Innovations thérapeutiques dans l’irradiation des cancers du pancréas

Résumé du projet de recherche: L’incidence de l’adénocarcinome du pancréas est de 7700 cas par an en France alors qu’il constitue la 5ème cause de mortalité par cancer. Malgré de nombreux efforts, peu de progrès ont été réalisés ces dernières années dans la prise en charge de ces tumeurs au pronostic très sombre. La radiothérapie associée à la chimiothérapie est une des principales armes thérapeutiques, cependant, ses modalités ne sont pas optimales, entraînant une toxicité non négligeable. Le but de ce travail est d’améliorer l’efficacité et la tolérance de l’irradiation pancréatique à partir de deux approches complémentaires : association avec un nouvel agent thérapeutique ciblé, le BIBW 2992, un inhibiteur irréversible d’EGFR et HER2 ayant montré un pouvoir radiosensibilisant in vitro sur des lignées cellulaires de cancer du pancréas d’une part, optimisation de la technique d’irradiation en utilisant la radiothérapie guidée par l’image (IGRT) d’autre part. Ce projet sera mené à bien dans le Département de Radiothérapie du Memorial Sloan Kettering Cancer Center à New York.

Dre Anne-Laure Rougemont

Titre du projet: Génotypage tumoral par SNP des hamartomes fibreux de l'enfance

Lieu du stage: Hôpitaux Universitaires de Genève
Département de Médecine génétique et de Laboratoire
Service de Pathologie clinique
Rue Gabrielle-Perret-Gentil 4
1211 Genève 14
Suisse

Plateforme technique: Plateforme de génomique Frontiers in Genetics
Pôle de recherche national
Manager de plateforme : Patrick Descombes, PhD
Centre Médical Universitaire (CMU)
Université de Genève
Rue Michel-Servet 1
1211 Genève 4
Suisse

Résumé du projet de recherche: Les hamartomes fibreux de l'enfance font partie des tumeurs fibroblastiques et myofibroblastiques survenant dans la population pédiatrique, en s'intégrant dans la catégorie des fibromatoses de type juvénile. Certaines tumeurs fibrobastiques-myofibroblastiques sont de pathogénèse incertaine et leur diagnostic, avant tout morphologique, demeure difficile, surtout si seule une biopsie est à disposition. En effet, les données moléculaires et génétiques connues à ce jour dans ces lésions sont limitées. Une technique de développement récent, le génotypage par SNP-array, sera appliquée à des cas d'hamartome fibreux de l'enfance et à d'autres tumeurs fibrobastiques/myofibroblastiques pédiatriques. L'obtention de données moléculaires supplémentaires pourrait permettre une meilleure compréhension des mécanismes moléculaires impliqués dans le développement des fibromatoses de l'enfant, voire une caractérisation plus adéquate. L’objectif principal de ce projet est de fournir une caractérisation génotypique de l'hamartome fibreux de l'enfance, tout en intégrant l'analyse d'autres types de fibromatoses rares de l'enfant.

Dr Matthias Dettmer

Données personnelles: Curriculum vitae

Titre du projet: Relation entre l’expression des microARN et les altérations génétiques du carcinome thyroïdien de haut risque

Résumé du projet de recherche: Les carcinomes thyroïdiens bien différentiés sont les malignités endocriniennes les plus fréquentes. Le traitement habituel consiste en une thyroïdectomie suivie d’un traitement au radio iode. Seulement 10 – 15 % de patients vont développer des métastases lointaines, une tumeur résistante au traitement et éventuellement mourir de leur maladie. Nombreux sont les facteurs de risque connus et des marqueurs pronostiques examinés, mais, en fait il n’est actuellement pas possible de prévoir le comportement de la tumeur. Des nouvelles modalités pour stratifier les patients sont urgemment nécessaires.

Les microARN sont une nouvelle classe d’ ARN endogène avec des innombrables fonctions en presque tous les procès biologiques en incluant le cycle cellulaire, l’apoptose et la transformation en cancer. Ces petites molécules remarquables sont capables de contrôler des centaines de cibles différentes en multiples voies génétiques.

Prévoir le comportement tumoral en se basant sur le profil des microARN est faisable et a été déjà prouvé. Dans d’autres types de tumeurs ces molécules ont été décrites comme des biomarqueurs ainsi que de prédicateurs en déterminant l’agressivité tumorale et la probabilité de répondre à des différentes modalités de traitement.

Dans le laboratoire que nous accueillera nous examinerons le profil d’expression des microARN dans un collectif de patients atteints d’une tumeur thyroïdienne bien caractérisée, incluant un nombre assez élevé ayant eu une issue défavorable. En examinant ces tumeurs dans un laboratoire phare dans la génétique des tumeurs thyroïdiennes nous aurons le potentiel de augmenter notre compréhension fondamentale dans le champ de la morphologie, de l’immunhistochimie, des altérations moléculaires et de l’expression des microARN dans la pathologie tumorale thyroïdienne.

Dr Jean-Christophe Tille

Résumé du projet de recherche: L'angiogenèse et la lymphangiogenèse permettent la formation de nouveaux vaisseaux sanguins et lymphatiques dans l'endomètre suivant un processus physiologique lors du cycle ovarien et pathologique dans la croissance tumorale. Les héparans sulfates anticoagulants lient et activent l'antithrombine comme l'héparine. Ils sont présents dans la membrane basale endothéliale et confèrent des propriétés antithrombotiques à l'endothélium sain. La distribution et la modulation des héparans sulfates anticoagulants durant la plasticité tissulaire n'est pas connue. Ils semblent être diminués dans des conditions pathophysiolgiques permissives à l'invasion cellulaire des tissus. Nous étudions la fonction des héparans sulfates anticoagulants dans la plasticité vasculaire et tissuaires de l'endomètre en conditions physiologiques durant le cycle menstruel et pathologiques durant l'invasion tumorale. Les données obtenues dans cette étude permettront d'évaluer le potentiel thérapeutique des héparans sulfates anticoagulants comme modulateurs de l'invasion tissulaire dans l'endomètre.